Journées de sensibilisation contre la violence faite aux femmes

     Vous préoccupez-vous du sort d’une femme que vous soupçonnez d’être victime de violence, sans savoir cependant quoi faire? Vous pouvez soupçonner qu’une voisine, une amie ou un membre de votre famille soit victime de violence, sans savoir comment aborder le sujet. Malheureusement, bien des femmes ne sont même pas conscientes qu’elles vivent une situation de violence ou elles ont peur de s’ouvrir et d’en parler.

     La violence envers les femmes constitue la plus grande violation des droits de la personne au monde et est un problème répandu dans notre société. Chaque année, partout au pays, la violence et la maltraitance poussent plus de 75 000 femmes et enfants à fuir leur foyer.  C’est pourquoi, vous ainsi que tous les membres de la communauté, avez un rôle à jouer pour prévenir la violence faite aux femmes.

     C’est pourquoi, les 26, 27 et 28 novembre prochain, à l’occasion des journées d’action contre la violence faite aux femmes, des activités de sensibilisation auront lieu afin de mieux informer la communauté francophone de Kingston, sur le phénomène de la violence et faire connaître les services de proximité. Plusieurs sujets seront abordés comme : comprendre les agressions à caractère sexuel et les mythes les entourant, la violence conjugale, ses manifestations et son cycle, les agressions chez les femmes aînées et leurs conséquences, la violence faite aux femmes immigrantes et réfugiées et beaucoup d’autres. Enfin, nous aborderons aussi un autre sujet qui mérite notre attention : la violence à l’égard des hommes.  Hé oui, contrairement à la croyance populaire, notre culture ressent un profond malaise à l’idée de reconnaître qu’un homme puisse être victime, et qu’une femme peut être violente. C’est encore un plus gros tabou de nos jours et nous vous présenterons des ressources et initiatives qui donnent l’exemple et aide les garçons à bâtir un avenir où les hommes et les femmes pourront vivre sans violence et en toute équité.

     Cette initiative est en partenariat avec La Route du Savoir, Centre d’aide aux victimes d’agression sexuelle, Julie Blais – Psychologue et le Réseau de soutien à l’immigration francophone.  Vous aurez aussi l’occasion d’entendre des spécialistes de Victim/Witness Assistance Program, Victim Services, Interval House ainsi que d’autres qui vous expliqueront leurs servies. De plus, en collaboration avec les deux écoles secondaires francophones (École secondaire catholique Marie-Rivier & École secondaire publique Mille-Îles) des ateliers de sensibilisation seront aussi offerts aux jeunes et leurs parents.

     La dernière semaine de novembre 2018, venez briser le silence et les tabous avec nous dans les locaux du Centre culturel Frontenac.  Surveillez les médias sociaux pour plus de détails sur les horaires et les ateliers ou contactez-nous au 613.544.7447.

Les commentaires sont fermés.